La Première Guerre Mondiale(1914-1918) fut l'une des guerres les plus sanglantes et meurtrières qu'ait connue l'humanitée. On dénombre plus de 10 millions de morts et disparus. Ce nombre nous laisse penser qu'il y a eu une violence incomparable, une violence de masse. Une telle violence est en très grande partie due à l'utilisation d'un armement toujours plus moderne et tuant toujours plus de personnes. Voici une petite vidéo pour en avoir une petite idée:

la première guerre mondiale

Les soldats utilisaient des armes allant du relativement bénin aux plus mortelles. Dans un premier temps nous étudierons les armes létales puis dans un deuxième temps nous verrons des armes qui le sont assez indirectement.

Commençons par étudiée l'armement des soldats au front:

-Les mitrailleuses ou fusils mitrailleurs sont des armes a feu à fonctionnement automatique, chambrée pour une munition de calibre inférieur à 20 mm. Son objectif est d'allier puissance de feu, un tir en rafale soutenue et une portée supérieur a celle d'un fusil ou d'un revolver. Souvent poser sur un trépied elle est utilisé pour faire le maximum de victimes lors de la traversée du no-man's-land(terre séparant les deux tranchées ennemis). Étant une fusion d'une puissance extraordinaire et de tirs en rafales soutenue, il était donc vitale d'en posséder une pour l'attaque.

Peu avant la fin de la Première Guerre Mondiale un nouveau modèle d'armes mis sur un bipied, utilisant un système de refroidissement uniquement a l'air et allégée grâce a une alimentation avec un chargeur plutôt qu'une bande de cartouche(mais qui néanmoins limite les capacités de tir en rafale) fit conçue: les fusils-mitrailleurs. Ces nouvelles mitrailleuses sont des adaptations d'armes déjà existante comme la Maxime 08/15 allemande ou des armes nouvellement crées comme le Lexis Mark I britannique ou le Cauchat français; mais reste encombrantes à cause de leurs poids excessif malgré de nombreuses améliorations la rendant moins lourdes que les mitrailleuses-lourdes.

 Maxime 08/15 allemande 

La Lexis Mark I Britannique

 

imagesISVHXOJ4 Le Cauchat français 

-Mitrailleuse Saint-Étienne modèle 1907

2

-Mitrailleuse Hotchkiss modèle 1914

3

Depuis la fin de la guerre de 1870 , l'armée française et l'armée allemande sont en compétition.
Cette première course a l'armement finira en 1884 quand la famille Mauser développèrent un fusil révolutionnaire: le fusil mauser Modèle 1884. L'armée française inquiète de cette révolution de la part de son plus fidèle ennemi a aussitôt ouvert une commission d'armement visant au remplacement du fusil Gras modèle 1874, qui utilisait encore se système de cartouche de 11 mm Gras à poudre noire avec tous les inconvénients liés à ce type de poudre(encrassement important, nuages de fumée révélateurs de position, précision diminuée...). Lfusil modèle 1885 toujours à poudre noire et utilisant la cartouche Gras de 11mm fut produit de 1885 à 1887. Pourtant, une invention faites par un ingénieur va venir bouleverser le monde militaire; cette invention n'est-t-autre que la poudre sans fumée inventé par l'ingénieur Paul Vieille(1854-1934)en 1886. Pour les mécanisme de répétition, on attendait beaucoup des fusils Remington-Lee ainsi que Mannlicher. En Janvier 1886, le nouveau ministre de la guerre, le général Boulanger, va faire parler de lui. Il demande a se que ce nouveau fusil sois près pour le premier mai. Dans l'urgence, les autorités militaires décident d'adapter le fusil 1885 en l'alégeant pour un gain de confort et en l'aménageant pour utiliser une nouvelle cartouche de petit calibre utilisant la poudre sans fumée. Ce fut le fusil modèle 1886, dit Lebel modèle 1886(du nom du colonel Nicolas Lebel), première arme moderne possédant de nombreux avantages(mécanisme a répétition, poudre sans fumée, réduction du calibre permettant aux soldats d'emporter d'avantages de munitions, précision accru...). Le fusil Lebel est alors mis en fabrication dans trois manufactures nationales: Saint-Etienne, Châtellerault et Tulle.  En six ans le parc industriel français va produire plus de trois millions de fusils lebels. La production est ensuite interrompue. Elle ne sera reprise qu'en août 1914 en vue du début du conflit. 1400 fusils lebels seront produits chaque mois, parallèlement à d'autres types plus simples et plus efficaces pour la guerre moderne. Mais la fabrication cesse définitivement en mai 1920. 
Cette arme était robuste, fiable et précise mais pouvait avoir des enrayements si elle était mal utilisée. On essaya donc de la remplacer notamment par le Daudeteau mais l'effectif très nombreux du Lebel fit qu'on conserva l'arme déjà existante. Durant la grande guerre, on adopta le fusil 07/15 se chargeant aussi rapidement que le mauser allemand, et tirant la même cartouche que le Lebel.

         Lebel modèle 1886

 

 Mauser modèle 1884

Fusil gras modèle 1874 avec sa baïonnette.

 Fusil modèle 1885.

 Le fusil Remington: la M11

 La grande famille de fusil Steyr(Mannlicher)

Le fusil de 8 mm Daudeteau

Le fusil 07/15

 

 

         

Lors des différentes batailles de la guerre, un autre type d'artillerie lourdes fut utilisé en masse sur le front: les canons. Parlons d'un des plus célèbres de touts les temps: le Canon de 75 mm modèle 1897, développé par le Général Deloye. Artillerie de campagne(une des branches majeures de l'artillerie, qui a pour but d'aider et d'appuyer les troupes sur le champ de bataille) il fut l'un des modèle les plus performants pour son époque avec toutes les dernières améliorations intervenue sur l'artillerie comme l'utilisation de la poudre sans fumée, un chargement par la culasse ou d'un frein de recul. En éliminant donc, grâce a ses dernières technologies, les dépointages lors des tirs il rendit possible le tir rapide qui, pour les combattants, été vitale pour attaquer l'ennemie rapidement et avec précision. Il été composé d'un tube en acier forgé d'un poids de 460 kg montée sur un affût(sorte de "contre-force" empêchant au canons de bouger lors de son recul). L'intérieur du canon était usiné au calibre de 75 mm(contre 77 pour le FK16 allemand) et comportait 24 rainures en spirale qui donnaient à l'obus un mouvement de rotation qui, par effet gyroscopique, allongeait la portée et la stabilité de la trajectoire des obus. La longueur du tube(2745 mm contre 2743 pour la version amélioré du FK96 allemand:le FK16)permettait à l'obus de subir plus longtemps la poussée des gaz et donc qui augmentait leur vitesse initiale(600m/s contre 460 pour le FK96 allemand)et leur portée (10500 m contre 5500 pour le FK96).Il fut surnommé le <> notamment grâce a ses caractéristiques incroyable pour son époque.Chez les allemand, Le FK96 comportait un tube de 2136 mm, allongé en 1916 à 2743 mm (version 77 mm:le FK16), ce qui est encore entre autre en dessous des capacités du 75 mm français.

 Canon de 75 mm modèle 1897. On distingue bien le tube de 75 mm montée sur l'affût(a l'arrière).

 Version antérieure du FK16 allemand: Le FK96.

 Descendant du FK96: le FK16.

Rayures du canon sur un 150 allemand Intérieur du tube du 75 mm modèle 1897. On distingue les 24 rainures en spirale.

Les soldats ont eu aussi recours a d'autres type d'armes durant la guerre. Comme par exemple les armes chimiques comme les gaz (notamment l'Allemagne et les Etats-Unies qui possédaient les grandes industries chimiques,malgré l'interdiction de les Convention de la Haye de 1899 et 1907 qui interdisent l'utilisation des gaz de combat) toxiques comme le lacrymogène aux plus mortels comme le Phosgène, le Bertholite en passant par le Gaz moutarde causant de graves brûlures physiques (visage,jambe,bras,...). Les lances-Flammes  font eux aussi parler d'eux pendant cette guerre.

 Brûlures causées par des gaz mortels (dos,cou brûlé )

  Lance-flamme utilisés dans les années 1914-1915 dans la Première Guerre Mondiale

     Des soldats armés de lances-flammes parcours le front a la recherche d'ennemis

La guerre ne fut pas que terrienne, un arsenal aérien comme les avions Nieuport, Salmson, SPAD, Maurane-Solnier, Voisin, Leutort et j'en passe fut aussi utilisé comme bombardier, comme avion de chasse ou de reconnaissance sur le front. Les dirigeables allemand (comme les "Zeppelins") sont eux aussi utilisés comme armes de bombardement massif durant la guerre(mais qui seront retirés de la guerre a cause de leur trop grande facilité a être abattue)

Photo d'un avion de chasse Nieuport 28 (1915)     

              

           Photo d'un bombardier Voisin 10 (1915)                                                              

     Photo d'un Zeppelin (1914)     

    Cratère creusé par une bombe de zeppelin lâchée sur Paris(1917)

Les sous-marins ont eu eux aussi leurs rôle dans la guerre(c'était d'ailleurs le premier conflit utilisant un système relativement efficace de propulsion composé d'un moteur diesel pour la navigation en surface et d'un moteur électrique pour la plongée comme armes); ils sont utilisés comme une sorte de "bombardier marin" notamment par l'armée Allemande et Britannique. Ces derniers dépendaient beaucoup des importations pour nourrir la population et pour les économies de guerre. Par conséquent, à l'aide de ces nouvelles "armes marines" l'un essayer de bloquer le convoi de l'autre et vis versa. Cela déclencha la Première Bataille de l'Atlantique (Atlantique Nord 1914-1918)qui marqua le début d'un nouveau type de guerre navale qui se reproduira lors de la Seconde Bataille de l'Atlantique(1939-1945).

      Photo d'un sous-marin allemand,le U9 (1914)

 Photo d'un U17(1914-1915)

Des navires sont aussi présents pendant la guerre comme le HMS Dreadnoughtde la Royal Navy ou le HMS Invincible comme contre-torpilleurs ou servent de navire d'escale et de réapprovisionnement pour les sous-marins.

           Photo du HMS Dreadnought (1915)

 

 

       Photo du HMS Invincible(1915)

Puis en 1916, avec la modernisation des armement, et aussi à cause de la combinaison de la guerre des tranchées et des mitrailleuses,l'éxigence de posséder un véhicule armé, blindé et à chenilles été devenue importante,vitale et décisive pour la suite du conflits. Les premiers chars Mark I firent donc leur apparition sur le front après seulement quelques mois de préparation. Leur formes rhomboïde leur permettent de franchir des tranchées de plus de 4 m de largeur et un obstacle de 1 m de hauteur(mais les soldats furent déçus de cette engin notamment a cause de sa difficulté a manoeuvrer et de son autonomie de seulement 40km, les chenilles devraient être remplacées à touts les 80km; se qui n'était pas vraiment très confortable en situation de guerre).

Puis de manière tout a fait indépendante,les français sous le commandement du Général  Jean-Baptiste Eugène Estienne (1860-1936;Général de division française) créèrent leurs propres engins blindées a chenilles le char Shneider CA1 et le char Saint-Chamond. Mais des améliorations sont a prévoir(blindage trop faible qui laisse passer les balles ennemie, champ de vision réduit, espace de vie intérieure réduits, conforts et précision manquantes...). 

Puis en 1917, le colonel Estienne ( pionnier de l'aviation militaire mais aussi père du char de combat français) imagina un blindé léger produit a la chaîne en très grand nombre pour saturer les défenses ennemie. Des caractéristiques détaillées furent donc proposées a Renault lors d'une commission militaire en 1917. En effet ce nouveau né dans la catégorie char de combat été le plus performant de son époque avec une tour pivotante a 360°, armé d'un canon de 37 mm SA18 et une mitrailleuse Hotchkiss de 8 mm et pouvait accueillir un équipage composé d'un tireur et d'un conducteur(2 hommes). Entre 3 177 et 3 700 exemplaires de se "tank" furent produits a la chaîne.  Le char Renault FT fut le char de combat le mieux conçu de toute la guerre, à la fois efficace, puissant, économique et adapté à la production industrielle de masse.

 Premier char britannique,le Mark I (1916) qui fut utilisé pour la première fois lors de la Bataille de la Somme

  Photo de la Renault FT-17(1917)

        Photo de la Schneider CA1(1916)

 Photo du char Saint-Chamond(1916)

Nous allons maintenant étudié les autres types d'armes présentes dans cette guerre:

Les animaux comme armes:

Aux court du conflits,des animaux vont être utilisés comme moyen d'espionnage ou de moyen de communication.Voyons lesquels:

Les pigeons ou pigeons-espions furent utilisés par l'armé allemande comme méthode de photographie aérienne. Il été équipé d'un harnais soutenant un petit appareil photo a déclencheur automatique, ce qui permettais donc aux pigeons de prendre des clichés du champ de bataille sur le chemin de leur retour.

 Pigeon espion munie d'un appareil photo

Après l'éxistence de "pigeons de guerre" voici maintenant l'éxistence de chien de guerre;ce sont les chiens utilisés comme chien de combat, chien de garde, de moyen de communication(des messages été attachées a leur collier), chien de détection ou de pistage, voir même comme chien antichar par les soldats.

 Chien de guerre a bord d'un char